Nèbre : le vieil Evenos Des panoramas époustouflants Rencontres sur le Mont Caume Le Fort de Pipaudon Sainte Anne d'Evenos
fontsizeup fontsizedown

Les dangers du monoxyde de carbone

Accueil > Evenos au quotidien > Qualité de vie et Réflexes sécurité > Les dangers du monoxyde de carbone

Chaque hiver, de nombreuses personnes sont touchées par des intoxications au monoxyde de carbone. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé fait le point sur les risques d’intoxication.

Les chiffres sont alarmants : Entre le 1er septembre 2015 et le 31 mars 2016, 829 épisodes d’intoxication au CO survenus par accident et impliquant 3 520 personnes ont été signalés au système de surveillance de Santé publique France et ce, malgré les conditions météorologiques clémentes de l’hiver dernier, l’un des plus chauds depuis 1900, selon Météo-France [1].

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable car il est invisible et inodore. Une intoxication légère provoque maux de tête, nausées et vomissements. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes.

Des appareils de chauffage mal entretenus et une mauvaise aération des locaux peuvent provoquer ce type d’intoxication. La présence de ce gaz résulte en effet d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, charbon, essence, fuel, gaz... En cas de doute sur la présence de monoxyde de carbone, il est nécessaire d’aérer les locaux, d’évacuer les lieux sans attendre et d’appeler les secours en composant le 15 (Samu), le 18 (pompiers), le 112 (numéro d’urgence européen) ou encore le 114 (pour les personnes malentendantes) [2].

Les dangers du monoxyde de carbone

Pour éviter les intoxications, il est recommandé :

1. de faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié  ;

2. de veiller à une aération et à une ventilation correctes des lieux et de ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ;

3. de respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion (ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu) ;

4. de placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments (ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue...).

Article publié le 30 novembre 2016 - Lu 65 fois.