Nèbre : le vieil Evenos Des panoramas époustouflants Rencontres sur le Mont Caume Le Fort de Pipaudon Sainte Anne d'Evenos
fontsizeup fontsizedown

SAINTE ANNE D’EVENOS

Accueil > Tourisme & Territoire > Evenos en 3 hameaux > SAINTE ANNE D’EVENOS

Dernier hameau en Age, chef-lieu actuel de la commune d’Evenos, et depuis quelques années en expansion notable et permanente.
Situé aux confins du territoire, limitrophe de la plaine du BEAUSSET, ce hameau s’est agrandi grâce notamment aux cultures vinicoles et florales.

Le village de Sainte Anne d’Evenos était habité comme le reste de la commune depuis l’époque Gallo-Romaine. Au XVème siècle, une vingtaine de bastides se dressaient, ainsi que deux moulins à farine (l’un sur la Foux et l’autre au Cimai).

Il faudra attendre la fin du XIXème siècle, en 1866 pour que Sainte Anne devienne le cœur de la commune d’Evenos et que la mairie descende dans la plaine. Il en devient ainsi le centre administratif.

Au sortir des Gorges d’Ollioules, à gauche, sous le Gros Cerveau, on découvre les Grès de Sainte Anne formés de mamelons calcaires et de cavités sculptées par le temps.

Nos conseils :

Escaladez le Cimaï

Les Falaises du Cimaï

Les Falaises du Cimaï, de renommée internationale, sont connues pour faire partie des plus hautes d’Europe. Le Cimaï s’intègre dans la réserve verte de la région toulonnaise.
C’est un site reconnu pour pratiquer l’escalade à très haut niveau, dont l’attrait est dû à :

  • La diversité et la quantité des voies permettant dans un même site l’exercice sur des voies pédagogiques ou sur des voies reconnues parmi les plus difficiles du monde.
  • L’exposition sud et le microclimat de la vallée qui en fait un des rares sites de pratique hivernale.
  • Une courte marche d’approche

Le célèbre Patrick EDINGER les a gravi. De nombreux amateurs européens continuent de faire vivre ce lieu exceptionnel.
Selon le site officiel de la Fédération Française de Montagnes et Escalade (FFME), les Falaises du Cimaï sont parmi les mieux classées des spécialistes.

Visitez la Grotte de la Foux

Il s’agit d’une jolie cavité qui permet de découvrir en toute sérénité les beautés du monde souterrain. Elle est à dominante horizontale et le sol n’est constitué que de sable. Son exploration jusqu’au siphon est facile compte tenu de ses dimensions.
Il n’y a en effet pas d’étroiture, mis à part un passage très bas permettant d’accéder à la partie finale de la cavité, proche du siphon. Ce dernier a été vidé en juin 2007 par une équipe de spéléologues professionnels, ce qui a permis de découvrir une grande salle de 27 m de diamètre sur 10m de haut.

Rapprochez-vous du club de spéléologie (à compléter...)

Randonnez sur les Grès de Sainte Anne

Pour accéder au site, stationner le long de la N 8, avant le panneau Ste Anne d’Evenos, juste avant la station d’essence Avia, et prendre, à la droite de la boulangerie artisanale qui lui fait face, le sentier en direction des boules de grès.

L’étendue du site étant relativement restreinte, la découverte peut s’effectuer librement avec pour seule précaution de ne pas glisser sur un grès friable par endroit et où des marches n’ont pas toujours étaient creusées.

Un peu de géologie : Le grès est une roche constituée d’anciens sables consolidés. La nature de l’élément associé au quartz et la nature du ciment différencient les types de grès.
Les diaclases sont les cassures ou plan de division qui traversent les roches dans des directions conjuguées, généralement les 3 directions de l’espace, et les débitent en parallélépipèdes de taille variable plus ou moins réguliers.
Elles conduisent à une érosion caractéristique en boules.
Les diaclases ne sont pas la résultante d’une sorte de cristallisation de la roche mais les conséquences de la torsion des couches.

Foulez le sentier du Destel

Le Destel, partie intégrante de la seigneurie d’Evenos, prend sa source dans le domaine d’Orves. C’est dans le Destel que l’on trouve l’habitat le plus ancien : ainsi la découverte en 1900 d’un ensemble de six grottes situées aux alentours de la cascade d’Evenos, prouve l’existence dans la commune, des premiers hommes.

Itinéraire : Départ du parking de Saint Anne d’Evenos ; Monter face Sud du fort de PIPAUDON : Evenos ; Descendre à partir de la Tour Est du château d’Evenos dans le lit du DESTEL ; le remonter jusqu’au BROUSSAN ; Aller jusqu’aux barres des Aiguilles en passant par le Chateau et le Cimaï. En bout des Aiguilles voir les grottes de la Foux puis retour St Anne d’Evenos.

Prenez le frais en bordure de la Reppe

La Reppe prend sa source au pied du rocher de l’aigle à 450 mètres d’altitude. Elle traverse la plaine du Beausset avant de recevoir deux premiers affluents : Le ruisseau Berenguière et le ruisseau Cimaï. Ce dernier est alimenté par la rivière souterraine de la Foux à Sainte-Anne d’Evenos.
La Reppe traverse les massifs calcaires et rencontre son troisième affluent le Destel (Desteu en provençal). A ce sujet, ce dernier à une réputation terrible de "torrent d’Embroussan", nom qu’il portait en 1832.
Elle reçoit après son cours dans la plaine, la source de Marc puis la Bonnefont qui est très généreuse avec un débit de 1200 litres par minutes d’où son nom de Bonne Fontaine (Bonnefont). A ce stade, et après un périple de 15 km de long, elle va se jeter dans la mer à Sanary-sur-mer.

Ces images sont protégées par copyright : vous n’êtes pas autorisé à les utiliser. Merci.

Article publié le 18 mai 2016 - Lu 1645 fois.

  • Les Falaises du Cimaï