Nèbre : le vieil Evenos Des panoramas époustouflants Barre des Aiguilles du Cimaï Le Fort de Pipaudon Sainte Anne d'Evenos
fontsizeup fontsizedown

Concert Jean DUINO : Chansons et Fabulettes

Accueil > L’Agenda > Concert Jean DUINO : Chansons et Fabulettes

Jean Duino est auteur-compositeur-interprète installé à Porc-de-Bouc qui revisite le répertoire de Brassens, Moustaki ou encore Nougaro avec une grande sensibilité et qui compose ses propres chansons dans un répertoire que l’on ose qualifier de "poétiquement engagé".

Il se produira Samedi 19 Mai à 20h00 à l’Église du VIEIL ÉVENOS.
Réservations conseillées au 06 03 61 60 43
Tarif : 10€

Venez découvrir cet artiste qui compte dans le paysage de la chanson française, respecté et reconnu par ses pairs.

Catherine Laugier , auteure d’un portrait plein de tendresse sur le site internet "Nos enchanteurs"

Jean Duino est une personnalité discrète et lumineuse de la chanson. Toujours de blanc vêtu, jusqu’à ses cheveux, le sourcil noir, armé de sa seule guitare, c’est le Provençal vrai, profond, fin sourire mais réservé, gardant une part de mystère. Une voix douce, modulée conte avec ce délicat accent de soleil qui ourle aussi ses chansons.
On peut lui trouver une parenté avec les plus grands, Brassens pour le rythme, Moustaki pour la nonchalance méditerranéenne doublée d’un engagement réel, une vision concernée du monde.(...)
Dans ses textes, ou plutôt devrais-je dire ses poèmes, il tresse ses mots comme son grand père Vannier tressait ses paniers. Les abeilles bourdonnent sur les forsythias et toute la flore méditerranéenne aux jolis noms, saladelle rime avec asphodèle, « la nature se renippe, rouge un tapis de tulipes », la mer scintille au creux des rochers… Les couleurs, il les peint avec des mots comme son épouse Gaëtane, peintre et aussi son illustratrice, sait le faire avec ses pinceaux, Espérance de bleu des migrants, ou Epidermes des humains, du « cuisse de nymphe » à l’ébène, caramel au café, terre d’ombre et terre de Sienne.
Jean Duino chante alors que d’autres se contentent de respirer, écrit quand d’autres rédigent, compose des musiques complexes quand d’autres font des tubes. Mais il sait aussi utiliser deux accords pour vous faire la seule chanson à message qu’il veut nous donner, un hymne à La fève, cet or vert du pauvre, petit chef d’oeuvre de poésie et d’humour douinesque. Il revisite les chansons de ses amis artistes disparus, Brassens, Bruno Lauzi, Nougaro.

Jean-Marc DERMESROPIAN, auteur-compositeur-interprète, à propos de son album "Epoque épique" :

Georges Brassens disait : On n’entre pas dans mes chansons comme dans un moulin.
Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on n’entre pas dans les chansons de Jean Duino comme dans un moulin.
Jean Duino est un artiste à part dans le paysage " chanson française ".
Voilà plus de 25 ans que je l’écoute chanter et jouer de la guitare et je me demande toujours comment fait-il pour accompagner ses textes d’une richesse incroyable d’une musique aussi raffinée.
Où va-t-il trouver ces accords et ces arpèges qu’il vaut mieux essayer de ne pas décortiquer si l’on veut éviter le mal à la tête.
Sa façon de jouer de la guitare est unique.
Cet album est une merveille.
Des musiques inspirées de rythmes qu’il affectionne comme la bossa nova, la maxixe, la marcha rancho ... mais la patte de Jean est là et on ne décèle aucune réminiscence, aucun plagiat dans ses compositions.
Sa guitare flirte avec une flute traversière, un piano, quelques percussions ... Les musiciens virtuoses qui l’accompagnent jouent dans l’esprit " Duino ".
Ses textes sont riches d’un vocabulaire à faire pâlir les puristes de la langue française tant chaque syllabe de chaque mot arrive à point nommé pour ravir notre oreille. C’est du cousu main.
Jean Duino, à contre-courant des modes, artiste sans concession aucune, est un immense auteur-compositeur-interprète. Il bâtit au fil du temps une œuvre qui, tôt ou tard, sera reconnue comme essentielle dans l’histoire de notre chanson.
Vous allez me dire :
- Mais alors, avec ce talent, pourquoi n’est-il pas vraiment connu ?
J’aurais envie de répondre que ce qu’il fait est peut-être trop bien mais ce serait manquer de respect à ceux qui ne le connaissent pas ou ne le comprennent pas.
Je dirais plutôt que si Jean avait grandi et vécu ailleurs, à Bahia de San Salvador ou à Rio de Janeiro (au hasard, comme ça), il aurait pu mener une carrière à la João Gilberto, chanter devant un public capable d’entendre les vibrations de ses chuchotements, la musique intérieure, la profondeur de ses mélodies et la poésie de ses textes (...)


Découvrez son univers sur son site internet : https://www.jeanduino.com/

Article publié le 15 mai 2018 - Lu 152 fois.
  • Article dans La Provence
  • Jean DUINO en concert à Evenos

Concert Jean DUINO : Chansons et Fabulettes

0 | 5