fontsizeup fontsizedown

Droits & démarches des particuliers

Accueil > Services communaux > Guide des démarches administratives > Droits & démarches des particuliers

Comment faire constater l'abandon du domicile conjugal par un époux ?

En se mariant, les époux s'obligent mutuellement à une communauté de vie . L'abandon du domicile conjugal est donc une violation au devoir de vivre ensemble sous le même toit. Le départ d'un époux du domicile conjugal permet de demander le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Plusieurs moyens existent pour faire constater cet abandon, tels que les déclarations de tiers, le constat d'huissier ou encore la main courante.

Déclarations de tiers

Toute personne (ami, voisin...) ayant une connaissance personnelle directe du départ de votre époux peut établir une attestation de témoin qui relate précisément ce qu'il sait du départ de votre mari ou femme.

L'attestation de témoin peut préciser notamment le jour, l'heure, les circonstances du départ de l'époux, ses déclarations éventuelles lors du départ et des faits matériels (par exemple, l'époux a emporté ou pas ses affaires personnelles avec lui).

Services en ligne et formulaires

Constat d'huissier

Le constat d'huissier se fait de votre propre initiative.

Il est rédigé chez vous, au sein de votre domicile conjugal. Il s'agit d'un acte authentique et a donc une force probante. Pour rappel, l'acte authentique établit une situation précise à une date certaine.

L'huissier n'a pas besoin d'une autorisation judiciaire préalable pour réaliser ce constat.

Les honoraires de l'huissier sont fixés librement.

Où s'informer ?

Main courante

L'enregistrement d'une main courante auprès d'un commissariat peut être effectué lorsque votre époux (mari ou femme) quitte le domicile conjugal.

Cette déclaration doit être faite de votre propre initiative et n'a qu'une valeur probante relative.

Dans certains cas, cette déclaration peut constituer un élément de preuve à compléter par d'autres preuves.

Textes de référence

Services en ligne et formulaires

Article publié le 10 février 2017 - Lu 9937 fois.