fontsizeup fontsizedown

Travaux sur la RD462 : Restauration du site et désobtruction du lit de la rivière

Accueil > L’Actualité à Evenos > Travaux sur la RD462 : Restauration du site (...)

Dans le cadre de ses obligations, le département possède la compétence de la défense des forêts contre les incendies. En la matière le Département représenté par le Pole Technique Provence Méditerranéenne Ouest, se doit de réaliser le débroussaillement de type DFCI le long de routes départementales. Les routes impactées sont inscrites dans un arrêté préfectoral.

En 2014, la route départementale « RD462 » à Évenos, faisait partie des structures à débroussailler conformément à l’arrêté préfectoral du 20 avril 2011. Le Pôle PTPMO a donc engagé les travaux sur une première tranche (de l’école jusqu’aux services techniques) afin de mettre en conformité l’ouvrage. La 2ème tranche devait être
programmée dans la continuité, début 2015. Préalablement à cette intervention une coupe de bois a été réalisée par la Coopérative Provence Forêt entraînant une impossibilité pour les services départementaux de réaliser la totalité des travaux programmés.

Depuis, un nouvel arrêté préfectoral sur le débroussaillement aux abords des routes départementales est entré en vigueur (arrêté du 30 mars 2015) où ne figure plus la RD462.
Néanmoins, pour des questions de sécurité liées à la création d’embâcles lors de fortes pluies et pour limiter le risque de propagation d’un feu de forêt, le Département a décidé de finaliser le chantier et donc d’intervenir sur les berges et le lit de la rivière le long de la RD462 afin d’éliminer les rémanents. Les arbres abimés, morts sur pied ou prêts à tomber vont être abattus. Le bois issu de la coupe a été
rangé sur les redans ou évacué sur les délaissés existants le long de la RD462 (sur la plateforme de tri sélectif en face de l’entrée des services techniques de la Mairie d’Évenos).

Le chantier s’est déroulé d’avril à mi-juin 2017 en 3 phases :

  1. Le débroussaillement du bord de la chaussée jusqu’au lit de la rivière et berge opposée
  2. L’abattage des arbres abimés, morts sur pied et prêts à tomber, le rangement des bois sur redans, l’évacuation sur les délaissés RD462 et la zone de tri sélectif,
  3. Enfin l’opération de brûlage de branches et rondins dans le lit de la rivière.

L’équipe « espaces verts » des services techniques intervient également régulièrement sur le nettoyage des berges.

Rappel : quand une habitation touche une berge, le propriétaire est tenu d’entretenir la partie attenante à sa propriété.

Article publié le 5 juillet 2017 - Lu 12 fois.